TÉLÉCHARGER MANDRIVA LINUX POWERPACK 2010.2 GRATUITEMENT

Et au niveau des applications : LibreOffice 3. Nouveau Thème graphique De nombreuses applications Gtk se trouvant sur le bureau KDE, une intégration particulière a été réalisée avec l'utilisation d'un thème s'appliquant à toutes les applications issues de ces deux toolkits différents. L'identité visuelle est ainsi unique. Le thème de l'installateur refait : Le gestionnaire de connexion simplifié : Un set d'icônes originales livré : Nouveaux Développements lignes de codes auraient été écrites par les développeurs pour cette version, sans compter les patches. Et plus de courriels ont été échangés avec les projets libres en amont constituant la distribution.

Nom:mandriva linux powerpack 2010.2
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:63.34 MBytes



Et au niveau des applications : LibreOffice 3. Nouveau Thème graphique De nombreuses applications Gtk se trouvant sur le bureau KDE, une intégration particulière a été réalisée avec l'utilisation d'un thème s'appliquant à toutes les applications issues de ces deux toolkits différents.

L'identité visuelle est ainsi unique. Le thème de l'installateur refait : Le gestionnaire de connexion simplifié : Un set d'icônes originales livré : Nouveaux Développements lignes de codes auraient été écrites par les développeurs pour cette version, sans compter les patches.

Et plus de courriels ont été échangés avec les projets libres en amont constituant la distribution. Là encore, des choix précis ont été fait, et une feuille de route simple établie.

Plus de 10 gros changements et développements spécifiques ont été réalisés pour Mandriva dont certains encore en bêta La migration vers RPM5. Ce qui devrait donner un double bénéfice : un bon élan à rpm5, avec une première distribution majeure oui, Mandriva semble rester dans le top 10 mondial - en passant en sept jours, temporairement sûrement, de la dixième à la troisième place - malgré la perte d'influence en France, elle semble avoir beaucoup de succès en Amérique latine, un succès d'estime aux Etats-Unis et un succès nouveau et croissant en Russie, en plus de certaines communautés fortes et fidèles l'utilisant, et participant à sa maintenance.

Et pour la distribution, une meilleure collaboration avec le projet en amont, par rapport à rpm4, étant donné que deux développeurs majeurs de rpm5 sont actuellement employés de Mandriva. C'est packages qui ont été convertis. Refonte du fameux "Centre de Contrôle".

Là encore c'est un souci d'intégration qui semble animer les équipes. Bien que cette version intègre toujours le bon vieux "drakconf", le travail continu et certains outils sont en train d'être migrés en Qt dans systemsettings, l'outil de KDE.

D'un autre côté, drakrpm, le gestionnaire de logiciels, est aussi en cours de ré-écriture en Qt. Ces nouveaux outils devraient être livrés avec la version LTS de fin d'année. Et le travail d'intégration du vieux drakconf dans systemsettings devrait se poursuivre. Développements pour Kde.

SimpleWelcome : un utilitaire fusionnant les fonctions de menu thématique, de choix d'applications les plus utilisées, présenté en quasi plein écran. Simple et agréable.

TimeFrame : utilisant certaines fonctionnalités de Nepomuk, il permet une navigation rapide dans les documents et photos. RocketBar : il apporte une simplification agréable de la barre de taches.

Il supporte le compositing C'est un "plasma-smooth-tasks" amélioré. StackFolder : ce plasmoïde ci permet une vue rapide des dossiers, avec support du glisser-déposer depuis Dolphin. C'est un "plasma-applet-folderview" amélioré. Dolphin : La barre de menu disparait, au profit d'un bouton donnant accès à un menu déroulant qui rassemble les diverses options.

Le choix d'icones de fonctions est draconien et réduit aux besoins usuels. Modification du comportement lors de la création d'un lien symbolique : plus besoin de donner un nom au lien. Enfin, le message d'informations, lors du survol par la souris sur un élément, a été revu.

Comme il s'agit de Kde, toutes ces simplifications sont proposées par défaut, mais resteront maîtrisables par l'utilisateur s'il souhaite changer. Nouveaux Services MandrivaSync : nouveau service proposé en bêta par Mandriva, lié à l'environnement ROSA, qui propose donc un service de stockage gratuit de 2 Go de données utilisateur dans le "cloud", ce stockage étant assuré "à vie" dans les serveurs de Mandriva.

Sphere : Nouvel outil établissant la liaison entre les utilisateurs et les développeurs, pour simplifier à la fois la remontée des bogues, des problèmes et leurs résolutions au cas par cas si besoin. L'utilisation peut être anonyme, avec un identifiant basé sur le mail, tel que bugzilla le proposait. Ou par ouverture de ticket dédié. Supposition : ce qui laissera certainement la porte ouverte à du service pour les comptes professionnels.

Critiques, pour et contre Les choix radicaux de simplification de la totalité de la distribution, depuis les process d'interaction jusqu'au thème graphique en passant par le contenu des iso, sont également les reflets de choix clairs, mais ayant des effets secondaires : Une sortie majeure tous les ans, et régulièrement des versions. La version L'effet nouveauté sera donc un peu moins facile à entretenir Mandriva était revenu à un cycle de sorties de six mois après avoir constaté, en , la difficulté à entretenir l'intérêt autour d'une distribution annuelle Intégration tardive des nouveautés dans la version officiellement supportée, en ajoutant des versions plus récentes en dépôt testing, mais en laissant le soin à la communauté de proposer les versions les plus expérimentales KDE, Kernel… avant qu'elles ne soient officiellement validées.

Les amateurs de distribution très à jour risquent d'être un peu déçus. Fini les tentatives de support de l'architecture Loongson Des ordinateurs, des vrais : L'installation sur un vieux netbook se révelera douloureuse, sur un écran de 9 pouces de nombreuses applications et boites déborderont de l'écran.

C'est une perte claire du travail effectué auparavant. Un écran disposant au minimum de pixels sur sa hauteur est donc nécessaire. À noter que ce n'est vrai que pour la version supportée par l'entreprise, les versions communautaires pourront modifier leur environnement à leur convenance Une seule distribution officielle : Exit aussi les "Mandriva PowerPacks" "Mandriva One" et "machin truc", donc.

L'avenir de Mandriva Flash est incertain bien qu'Arnaud Laprévote ait laissé quelques indices et de "Mandriva InstantOn" la distribution ultra-légère vendue. Encore une fois, le choix unique de se concentrer sur un seul domaine a des effets secondaires.

À noter que la version PowerPack est actuellement encore en vente, ce qui a amené quelques mécontentements. Drakconf : La refonte de drakconf n'étant pas terminée, même pour les principales parties, c'est donc le même Centre de Contrôle depuis une dizaine d'années que nous retrouvons ici. En dernière version, avec ses dernières améliorations. Cela tranche nettement sur le bureau dont l'intégration est soignée.

On retrouvera également les bugs habituels de Drakconf. Mais on conservera ses indéniables avantages : être un centre de configurations, graphique, le plus simple et le plus complet, pour le moment. KMS : Le choix a été conservé pour le moment d'avoir un boot identique pour toutes les machines. Bref, à ce niveau là, les utilisateurs de matériels disposant de drivers libres seront pénalisés, et obligés de suivre ceux utilisant des cartes graphiques Nvidia avec le pilote propriétaire.

Dans cette version, nous aurons donc toujours les très moches lignes de chargement du noyau et de l'initrd, et un passage graphique cassé sur plymouth puis sur X. Dépôts : À noter que les dépôts PLF semblent avoir quelques incompatibilités dangereuses avec Mandriva Desktop , en particulier à cause de rpm5 les paquets seraient encore en rpm4 Volonté de s'appuyer sur la communauté par exemple MIB pour tous les projets non officiellement supportés Autres environnements de bureaux et gestionnaires de fenêtres, architectures tierces, kernels récents mais sans communication encore officielle autour de cette organisation, il est difficile de s'y retrouver Mandriva persiste et signe sur Nepomuk, c'est évidemment un choix louable, mais avec de nombreux problèmes de lourdeur remontés par les utilisateurs.

Néanmoins le développeur principal de Nepomuk met les bouchées doubles. Conclusion C'est d'abord une surprise de voir une Mandriva sortir vraiment pour tous ceux qui la croyaient morte. Bien sûr elle est encore sujette aux rumeurs et trolls divers. Qu'on apprécie ou pas le résultat, force est de constater que le travail accompli est énorme de nouveaux développements, systemd, rpm5 somme toute par rapport au délai de sorti, retardé de trois mois.

C'est ensuite une bonne nouvelle : de nouveaux développeurs salariés d'une part, et d'autre part un choix de distribution unique. L'autre bonne nouvelle est de voir que cela s'inscrit désormais dans un plan de développement clair en Russie, ce qui assurera la pérennité du projet. C'est aussi une belle réussite d'intégration graphique, avec des nouveautés à découvrir, et un usage de nepomuk enfin utile par défaut à toutes et tous.

C'est rassurant tant par ses choix restreints mais clairs, que pour le plan du projet, et pour son avenir. Quant à la distribution elle même, force est de constater qu'il s'agit d'une belle réussite. Téléchargements et installation Téléchargement fr : liens ftp et BitTorrent pour les version 32 et 64 bits Astuce pour Installer : copier l'iso sur une clef usb.

De fait, la Community edition Mandriva LXDE est déjà sortie la version 32 bits d'abord, la version 64 bits sera disponible sous peu.

TÉLÉCHARGER TWRP TAR

Mandriva Linux 2010.2 disponible

En , la société française Mandrakesoft S. Ce n'est qu'en , après le rachat de la société brésilienne Conectiva que société et produit sont rebaptisés Mandriva et Mandriva Linux voir l'historique complet plus bas. Ses produits sont vendus dans plus de pays. Le créateur de Mandrakelinux est Gaël Duval, co-fondateur et ex-employé de Mandriva. La distribution est basée sur Red Hat 5.

TÉLÉCHARGER SONNERIE TATA YOYO

Linux : Mandriva 2010.2 disponible en téléchargement

Source : Le blog officiel de Mandriva contient des liens de téléchargement Allez-vous tester cette bêta 1? Si vous testez cette bêta 1, partagez votre expérience avec nous. InstantOn vise néanmoins fortement les marchés professionnels. Avec une "Interface graphique adaptée aux petits écrans", InstantOn lorgne également du coté des Netbooks. Cette nouvelle distribution maison ne proposera que le strict minimum navigateur, messagerie, OpenOffice, messagerie instantanée

TÉLÉCHARGER MUSIQUE JOSEF SALVAT DIAMONDS

Se connecter

Salut, Filorin : Alors, il faudrait m'expliquer où est le meilleur endroit, le forum mandriva est un peu en voie de disparition, y'a 5 personnes qui s'y attachent encore en attendant que Mandriva SA le ferme. Alors, si les forums Mageia peuvent pas aider, j'ai du mal à voir qui ça peut être. C'est vrai que la différence est flagrante entre Mandriva et Mageia 1, tellement qu'on a proposé d'upgrader de l'un vers l'autre La réponse est simple : pas ici.

TÉLÉCHARGER MSN 8.5 BETA GRATUIT 01NET

INSIGHTS FOR IT PROFESSIONALS

.

Similaire